Stratégie de conservation

Stratégie de conservation Université McGill

| Passer à la recherche Passer à la navigation Passer au contenu de la page

Outils de l'utilisateur (sauter):

Connexion | mardi 16 septembre 2014
Sites apparentés: Site web de McGill | myMcGill

Navigation (sauter):

Options de la page (sauter): Grossir | English

Stratégie de conservation

Outre ses programmes annuels de plantation, l'Université McGill applique une politique d'aménagement paysager qui prévoit le remplacement des arbres détruits par la maladie ou les tempêtes, ou déplacés dans le cadre de travaux de construction. Ainsi, tous les arbres qu'il a fallu déplacer pour construire le Pavillon de génomique et le Pavillon Lorne M. Trottier ont été replantés du côté est du campus inférieur. Une fois les travaux de construction achevés, de nouveaux arbres, notamment un hêtre (Fagus grandifolia), un frêne d'Amérique (Fraxinus americana), un groupement de pruches du Canada (Tsuga canadensis) et des bosquets d'érables à sucre (Acer saccharum) et d'ostryers de Virginie (Ostrya virginiana) ont été plantés à proximité des nouveaux pavillons.

Le remplacement des 60 peupliers de Lombardie en bordure du terrain de jeu Forbes, au sud de la résidence McConnell, offre un autre exemple de l'application de cette politique. Ces arbres ont été remplacés par des espèces indigènes et naturalisées comme le caryer cordiforme (Carya cordiformis) et le cerisier tardif (Prunus serotina).

McGill délaisse les plantations monoculturales d'espèces importées au profit d'arbres indigènes et acclimatés qui trouvent leur habitat naturel sur le flanc sud-ouest du Mont-Royal.

afficher le contenu de l'encadré latéral | vers le haut de page